All news

La radiothérapie par IRM accélère la lutte contre le cancer à Montpellier

Information updated on 17/07/19

Le 14 juin, l’ICM inaugurait l’un des premiers équipements de radiothérapie par IRM en France. Cette technologie novatrice améliore le traitement des cancers et dope la recherche, sur un territoire déjà reconnu pour son excellence dans ce domaine.

Le 14 juin, l’Institut du cancer de Montpellier (ICM) inaugurait l’un des premiers équipements de radiothérapie par IRM en France. Radiothérapie par IRM©ICM
« C’est l’épigraphe de la radiothérapie sous imagerie de haute précision », annonçait fièrement le Pr David Azria, directeur scientifique de l’Institut du cancer de Montpellier (ICM) le 14 juin, lors de l’inauguration du « MRIdian®Linac » de ViewRay, système innovant de guidage par IRM de la radiothérapie, qui sera mis en service dès septembre 2019. Il permet de traiter bien plus efficacement les tumeurs, sans toucher les tissus sains, ce qui est déterminant dans le traitement personnalisé des cancers, en particulier du foie et du pancréas.

Un projet inscrit dès 2017, sous le nom de SUNFAIR, au Pacte Métropolitain d’Innovation Montpellier Capital Santé signé par l’Etat et Montpellier Méditerranée Métropole. « Ce contrat a été un accélérateur et un catalyseur », a souligné le Pr Marc Ychou, directeur général de l’ICM.

« Montpellier est la seule métropole à avoir positionné son Pacte sur la thématique de la santé », a rappelé Chantal Lévy-Rameau, conseillère de Montpellier Méditerranée Métropole qui soutient une filière d’excellence, avec des centres de recherche très en pointe, plus de 200 entreprises et de 7 500 emplois. « C’est un véritable levier de développement économique. Au BIC de Montpellier, un quart des startups incubées sont dans la filière santé », a indiqué Chantal Lévy-Rameau.

Un programme innovant d’intelligence artificielle en ligne de mire, Suni-ART

La radiothérapie par IRM représente un investissement de 8,9 millions d’euros, cofinancé par l’Etat, Montpellier Méditerranée Métropole, complété par le soutien de la Région Occitanie et du Conseil départemental de l’Hérault et par l’ICM. Il ouvre la voie à plusieurs projets de recherche clinique d’envergure nationale, portés par l’ICM avec l’Institut Paoli Calmettes (Marseille) et le Centre Georges-François Leclerc (Dijon), et internationale, avec l’université d’Heidelberg et le VU Medical Center (Amsterdam).

L’ICM prévoit également de développer un programme innovant d’intelligence artificielle, Suni-ART, appliqué à la radiothérapie, au sein d’un large consortium international hospitalier et universitaire associant des startups notamment montpelliéraines. A travers ces projets, l’ICM affirme sa dynamique d’innovation et sa position de leader en radiothérapie oncologique au niveau national et international.

Légende de la photo :
De gauche à droite : Pr Michel Mondain, doyen de la faculté de médecine ; Pr David Azria, directeur scientifique de l’ICM ; Chantal Lévy-Rameau, conseillère de Montpellier Méditerranée Métropole ; Thomas Le Ludec, directeur général du CHU de Montpellier ; Pr Marc Ychou, directeur général de l’ICM ; Pierre Pouëssel, préfet de l’Hérault ; Carole Delga, présidente de la région Occitanie ; Kléber Mesquida, président du département de l’Hérault ; Jean-François Eliaou, député de l’Hérault.
There are 0 commentaires on this page