Toutes les actualités

Des ateliers de jardinage adapté font fleurir l’hortithérapie à Montpellier

Information mise à jour le 08/04/19

L’association montpelliéraine Mosaïque des hommes et des jardins anime des ateliers de jardinage adaptés pour des seniors fragiles, des personnes atteintes d’Alzheimer et des enfants autistes. Projet : développer une activité à visée thérapeutique.

Sonia Trinquier©Mosaïque des hommes et des jardins

Sonia Trinquier©Mosaïque des hommes et des jardins

Le jardinage, Sonia Trinquier s’y adonne depuis toujours. De cette passion, l’ingénieure agronome a voulu faire son métier. Jusque-là consultante spécialisée dans la diversification des activités agricoles, elle s’est lancée en mars 2016 dans la création d’ateliers de jardinage adapté.

« L’idée est d’apporter du bien-être, explique la Montpelliéraine. J’adapte l’activité aux capacités des personnes qui ont envie de jardiner, pour qu’elles se sentent bien et que cela ait un effet positif sur leur santé. »

La première intervention de son association, Mosaïque des Hommes et des Jardins : des ateliers pour personnes âgées dans les jardins partagés de quartiers prioritaires de Montpellier. Un bon moyen pour les seniors de se maintenir en forme et de créer des liens avec leur voisinage. Sonia Trinquier apporte chaque semaine des outils, du terreau, des graines, des plantes, et propose une thématique, fleurs d’hiver, paillage, bouturage…

« Les retraités les plus alertes donnent un coup de main aux plus fragiles qui ont des problèmes de vue, d’audition, une maladie, ou des pertes de mémoire  », raconte l’animatrice qui a obtenu pour cette initiative un financement de la Carsat Languedoc-Roussillon en réponse à un appel à projets sur le « bien vieillir ».

Un programme de formation

Deuxième activité : des ateliers réservés à des personnes atteintes de maladies neurodégénératives, en partenariat avec France Alzheimer, ou destinés à des enfants autistes venus de l’école Parents-Thèse, à Jacou, tous accompagnés par leurs aidants.

« L’objectif est qu’ils passent un bon moment, stimulant, en plein air, au contact de la nature », souligne la dirigeante de l’association.

Elle a mis en place dès 2016 un comité scientifique pluridisciplinaire, présidé par un gériatre, le professeur Claude Jeandel, chargé d’évaluer les bienfaits de l’hortithérapie. Une pratique non reconnue par le milieu médical, que Sonia Trinquier souhaite développer. Elle aide ainsi la résidence senior du quartier des Grisettes à transformer son espace extérieur en jardin à visée thérapeutique. Et elle élabore un programme de formation pour transmettre ces nouvelles pratiques, avec le soutien de la Fédération nationale Jardins, Nature et Santé, dont son association est membre fondatrice. Encore des graines à semer.
Il y a 0 commentaire sur cette page