Toutes les actualités

Le fonctionnement des prêts d’honneur Initiative Montpellier Pic Saint-Loup/Montpellier Méditerranée Métropole

Information mise à jour le 28/09/20

Également abondé à hauteur de 100 000 € par Montpellier Méditerranée Métropole, le fonds mis en place avec Initiative Montpellier Pic Saint-Loup cible lui aussi les TPE fragilisées.

Ritha Vall, créatrice de My Cowork Place

Ritha Vall, créatrice de My Cowork Place

Les montants de prêts d’honneur vont de 2 000 €   à 8 000 € pour les entreprises de moins de quatre salariés (chef d’entreprise inclus) et de 2 000 € à 15 000 € pour les autres.
 
Pour y prétendre, les entreprises demandeuses doivent satisfaire une série de conditions cumulables : outre d’être installées sur le territoire de la métropole et de ne pas être éligibles aux dispositifs d’aides publiques en place, elles doivent être inscrites au registre du commerce et des sociétés, au répertoire des métiers ou à l’Urssaf. Leurs cotisations fiscales et sociales doivent être à jour au 1er mars 2020. L’entreprise doit constituer l’activité principale de son dirigeant. Enfin, la société doit avoir subi une baisse de chiffre d’affaires d’au moins 20 % ou présenter des besoins de trésorerie impactant sa viabilité. Les intermédiaires financiers, courtiers, assureurs, etc., ne sont pas éligibles à ce dispositif.
 
Pour le moment, 12 prêts ont été accordés dans le cadre de ce fonds. Ce n’est qu’un début.

« Avec nos équipes, nous nous attendons très rapidement à un afflux des demandes. Car de nombreuses TPE sont dans une situation très dure », s’inquiète Vincent Arvis, directeur de IMPSL.

D’ailleurs, l’association propose également aux bénéficiaires des prêts des dispositifs de parrainage, afin de leur apporter une aide à la décision. Dirigeants ou cadres expérimentés, les parrains sont issus des entreprises adhérentes de IMPSL. « Dans les moments difficiles, les jeunes entrepreneurs sont désemparés. Cette formule permet de briser leur solitude, de leur amener écoute et bienveillance, dont ils ont besoin pour s’en sortir », complète Vincent Arvis.
 
Créatrice de My Cowork Place, une toute jeune société spécialisée dans la mise à disposition d'espaces de travail et de bureaux partagés aux entrepreneurs qui démarrent et aux associations, Ritha Vall est bien placée pour le savoir. Car, pendant le confinement, son activité s'était arrêtée net et c’est elle qui a dû cette fois être aidée. Soutenue par l'Airdie et IMPSL au démarrage, et faute de pouvoir solliciter d'autres dispositifs, elle s'est tournée vers les fonds mis en place par l'IMPSL et Montpellier Méditerranée Métropole.

« Le prêt d'honneur que j'ai obtenu m'a bien aidée à faire face à mes charges fixes, d'autant plus que j'ai également bénéficié en avril, de l'aide aux loyers de la Métropole et de la Ville de Montpellier. Ces deux soutiens m'ont permis de passer la crise et de préserver mon activité », reconnaît-elle. En outre, elle a diversifié son activité, en ajoutant à la gamme de ses prestations la domiciliation de siège social et la formation.

Elle n’est pas la seule à sortir renforcée du confinement. Ruben Alvarez en a lui aussi tiré les leçons, grâce au soutien du fonds créé par l’IMPSL et Montpellier Méditerranée Métropole.

Ruben Alvarez : Son restaurant sort grandi de la crise

La bonne étoile de ce jeune restaurateur a un nom : la détermination. Ruben Alvarez, créateur de La Nacional Cantina Mexicaine à Montpellier, n’en manque pas. Soutenu au démarrage par l’IMPSL et lauréat du concours Talents des Quartiers 2019 organisé par BGE, il a sollicité une nouvelle fois l’association dirigée par Vincent Arvis. Car, s’il avait réussi à maintenir son activité pendant le confinement en lançant la vente à emporter, il souhaitait aller plus loin.

« Pour passer la crise, je devais améliorer la performance de mon restaurant », explique-t-il.


Cela passait par l’augmentation de sa capacité d’accueil de quatorze à vingt places assises à l’intérieur, l’achat de nouveaux équipements et l’embauche d’une personne. Il a pu compter sur le fonds mis en place par l’IMPSL et Montpellier Méditerranée Métropole. Un nouveau prêt d’honneur lui a été accordé. Aujourd’hui, les travaux sont terminés et le restaurateur ne regrette pas sa décision.

« Maintenant, mon établissement réunit les conditions de sa pérennité », se félicite-t-il.

Les entreprises intéressées par un prêt d’honneur de la plateforme IMPSL peuvent contacter l’association au 04 99 51 53 70 ou 53 49 ou 53 11.

Il y a 1 commentaire sur cette page
Micro-entrepreneure">
VMT Conseils Il y a 2 semaines

Micro-entrepreneure

Je confirme que les aides bien ciblées peuvent apporter un soutien pour les entreprises dynamiques mais fragilisées par le contexte actuel lié à la pandémie COVID. My Cowork Place permet notamment aux micro entrepreneurs de trouver un espace sécurisé pour travailler et développer leurs activités, à leur rythme et selon un budget étudié en fonction des contingences. C'est primordial en ce moment!