Toutes les actualités

Med Vallée mis en lumière à Futurapolis Santé

Information mise à jour le 16/11/21

Initié par la Métropole de Montpellier, Med Vallée a pour ambition de créer un pôle de classe mondiale, alliant santé, alimentation et environnement. Sa présentation a été faite en ouverture de Futurapolis Santé, le 15 octobre. Récit.

Futurapolis Santé 2021
Med Vallée s’appuiera sur l’ensemble des atouts de la métropole de Montpellier. Impulsé par Montpellier Méditerranée Métropole, aux côtés de l'État et de la Région Occitanie, il vise à donner naissance à un pôle de classe mondiale, en traitant de santé, d’alimentation et d’environnement. Autant de thématiques, intimement liées, où le territoire métropolitain excelle. 
 
Med Vallée a donc été présenté au grand public le 15 octobre lors d’une table ronde qui ouvrait la cinquième édition de Futurapolis Santé, un événement annuel, organisé par le magazine Le Point, en partenariat avec la Ville et la Métropole de Montpellier à l’opéra-comédie, dont la Région Occitanie était également partenaire cette année.

Y étaient conviés Michaël Delafosse, le Maire de Montpellier et Président de la Métropole, Hind Emad, la vice-présidente de la Métropole de Montpellier, déléguée au développement économique et numérique, Thomas Le Ludec, le directeur général du CHU de Montpellier, François Pierrot, vice-président de l’Université de Montpellier en charge de l’innovation, et Marie-Thérèse Mercier, conseillère régionale de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée.
 
En outre, leurs interventions étaient suivies des pitches d’acteurs de premier plan, très engagés dans le projet : Marc Ychou, le directeur général de l’ICM – Val d’Aurelle et du le SIRIC Montpellier Cancer ; Karine Chorro, dirigeante de Phost'in Therapeutics ; Patrick Caron, président d’Agropolis International ; Aline Bsaibes, directrice générale d’ITK ; Éric Servat, directeur d’ICIREWARD, le Centre International UNESCO sur l'eau à l’Université de Montpellier, et  Geneviève Marais, CEO d’Aquatech Innovation
 
Med Vallée est un projet à 30 ans, dont les ambitions sont renforcées dans le contexte de la crise de la Covid-19. 

« La France doit retrouver une souveraineté sanitaire », souligne Michaël Delafosse. Les forces que rassemble la métropole de Montpellier sur son territoire peuvent y contribuer en se fédérant, afin que le territoire devienne, ajoute-t-il, « l’espace qui favorise et stimule l’innovation en matière médicale, sur les enjeux des soins, d’alimentation et d’environnement. »

C’est la vocation de Med Vallée, dont le projet prend pied sur un terreau particulièrement favorable, bénéficiant d’un écosystème de la santé performant, d’une excellence académique, reconnue en agronomie, en alimentation et en biodiversité, de l’i-Site MUSE, seul label d’excellence universitaire en région Occitanie… La faculté de médecine de médecine de Montpellier est la plus ancienne au monde en exercice, enracinant un dynamisme qui reste toujours aussi prégnant en termes d’innovation, d’avancée des savoirs et de retombées économiques.

« Nous avons un atout et une chance incroyables dans la métropole de Montpellier : d’une part, la présence d’organismes de recherche et d’enseignement supérieur, dont la communauté ouverte sur le monde traite d’agriculture et d’alimentation ; d’autre part, cette capacité à traiter de ces thématiques en relation avec les questions environnementales, économiques et de santé. Peu de lieux dans le monde disposent de telles forces », analyse Patrick Caron.

En outre, la culture entrepreneuriale est bien établie. « En cinq ans, nous avons doublé le nombre d’entreprises installées sur nos campus », illustre François Pierrot, dont l’université caracole à la troisième place mondiale du classement de Shanghai en écologie.

« La raison de notre lien fort avec Med Vallée, c’est de transformer la connaissance produite dans notre université en nouveaux produits, en nouveaux services et en politiques publiques, afin d’améliorer la vie des gens », complète-t-il.

Le CHU de Montpellier contribue à développer cet état d’esprit. Après avoir mis sur pied un extracteur d’innovation avec le soutien de la Métropole de Montpellier et de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, il prévoit de réserver de l’espace sur ses bâtiments et terrains pour accueillir industriels et créateurs. En parallèle, il prépare la création d’un « audio-campus » dédié à l’innovation en matière d’audition, annonce Thomas Le Ludec, dont l’établissement s’apprête également à créer une plateforme de biothérapie avec la société MedXCell. « Nous déposerons le permis de construire rapidement », ajoute le directeur général du CHU de Montpellier.

Autres exemples emblématiques : le SIRIC Montpellier Cancer. Seul labellisé dans le Grand Sud de la France, il s’apprête à se doter, avec l’aide de la Métropole de Montpellier, d’un bâtiment dédié à l’accueil d’un Centre de transfert de l’innovation en oncologie. Marc Ychou le dit tout net :

« Med Vallée permettra d’accélérer le transfert de la connaissance vers le lit du patient », grâce aux avancées que ce pôle favorisera.

S’ajoute ICIREWARD et Éric Servat le rappelle : « Le lien entre la qualité de l’eau et les problématiques de santé est étroit. » Également vice-président du pôle de compétitivité Aqua Valley basé à Montpellier, il ajoute que la métropole de Montpellier accueillera Hydropolis. Ce parc scientifique dédié à l’eau, financé par la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et soutenu par la Métropole de Montpellier, permettra de regrouper sur un même lieu des entreprises et de la recherche. Un tel projet  « n’existe nulle part ailleurs en France », dit-il.
 
Les enjeux sont donc immenses. Mais la métropole de Montpellier peut aussi compter sur son maillage d’entreprises et de startups. Phostin Therapeutics est de celles-là.

« Nous sommes un pur produit Med Vallée, nées il y a près de 15 ans d’une discussion entre des chercheurs du pôle chimie et de l’Institut des neurosciences de Montpellier », note Karine Chorro.

Même constat pour ITK, une société « issue du Cirad », rappelle Aline Bsaibes, et pour Aquatec Innovation. « Nous avons à cœur de nous investir dans Hydropolis », annonce Geneviève Marais.
 
L’alignement des planètes est parfait. Ce d’autant plus que l’État et la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée ont décidé d’être membres fondateurs de Med Vallée, aux côtés de la Métropole de Montpellier.

« Med Vallée doit répondre aux grands défis de demain. Il contribuera à notre souveraineté sanitaire et économique, en étant aussi créateur d’emplois », résume Marie-Thérèse Mercier. « Il est l’exemple typique de ce qu’une collectivité peut faire en rassemblant toutes ses forces et tous les acteurs d’un territoire » autour d’un même objectif, enchaîne Hind Emad.

Med Vallée, un projet qui fait sens.
Il y a 0 commentaire sur cette page