Toutes les actualités

Sys2diag diagnostique les maladies psychiatriques

Information mise à jour le 19/02/19

L’entreprise Alcediag et le CNRS se sont associés pour créer Sys2diag. Ce laboratoire spécialisé dans le diagnostic médical des maladies psychiatriques vient de développer un test sanguin qui permet de caractériser la dépression.

Dinah Weissmann, directrice adjointe de Sys2diag et directrice générale déléguée d’Alcediag

Dinah Weissmann, directrice adjointe de Sys2diag et directrice générale déléguée d’Alcediag

Forte de son expertise de médecine personnalisée en santé mentale, Alcediag a développé des bio-marqueurs pour diagnostiquer et suivre les patients souffrant de troubles psychiatriques. Cette filiale du groupe Alcen, développeur de technologies innovantes dans le domaine de la défense, de la santé et du médical, s’est associée en 2015 avec le CNRS pour créer le laboratoire de recherche mixte, Sys2diag.

« Nous avons développé ensemble un test sanguin pour dépister la dépression à partir de bio-marqueurs qui permettent de mesurer l’édition de l’ARN (acide ribonucléique) », résume Dinah Weissmann, directrice adjointe de Sys2diag et directrice générale déléguée d’Alcediag.

Applications industrielles

La technologie mise au point permet de déterminer des mutations de l’ARN qui se produisent dans certaines pathologies psychiatriques.

« Ces modifications de l’édition appelées modifications épigénétiques, peuvent être liées à l’environnement, à certains traitements ou maladies », ajoute la dirigeante.

Ces bio-marqueurs vont pouvoir être utilisés pour observer l’évolution de la maladie et suivre les effets du traitement au cours du temps.

« Cela va permettre de voir si le patient répond ou non aux molécules qui lui sont prescrites et si son état s’améliore, précise Dinah Weissmann. Il n’existe aujourd’hui que des moyens cliniques (questionnaires) pour évaluer les patients en psychiatrie. »

L’association avec le CNRS, première institution publique de recherche scientifique, en France, doit permettre aux découvertes d’aboutir plus rapidement sur des applications industrielles dans le domaine de la psychiatrie notamment et d’autres maladies plurifactorielles (cancer, diabète…).

« Ces travaux intéressent directement l’industrie pharmaceutique, les hôpitaux et les médecins », confie la directrice adjointe de Sys2diag installée dans le Biopôle Euromédecine, hôtel d’entreprise que Montpellier Méditerranée Métropole a dédié à la recherche médicale et aux sciences du vivant. « La Métropole de Montpellier nous a aidés à nous installer dans ce pôle d’excellence, à proximité du pôle psychiatrique du CHU avec lequel nous collaborons étroitement depuis plusieurs années. »

L’entreprise poursuit son développement et s’apprête à tisser de nouveaux partenariats avec d’autres sociétés.
Il y a 2 commentaires sur cette page