Le Bio incubateur "Cyborg"

Cyborg permettra de stimuler l’innovation thérapeutique afin d’inventer la médecine régénérative et les biothérapies de demain.

Un incubateur de startups spécialisées dans les biotechnologies

Le "Cyborg" est un incubateur de startups spécialisées dans les biotechnologies en lien avec l'Institut de Médecine Régénératrice et de Biothérapies (IRMB) du CHU de Montpellier. Ces startups pourront utiliser une plateforme commune de transposition et de production de premier niveau de biothérapies, de médicaments pour la médecine régénératrice et les thérapies innovantes. L’objectif est de favoriser l’émergence de projets de thérapies innovantes et leur validation clinique.

Ce projet vise à stimuler l’innovation thérapeutique en concentrant l’ensemble des ressources publiques et privées et en combinant l’ingénierie cellulaire basée sur les cellules souches, les matériaux et la robotique pour créer la médecine régénérative de demain. Il répond également à un besoin non couvert actuellement dans la chaîne du développement du médicament de biothérapie.

La réalisation de ce projet permettra également de conforter la position de Montpellier dans le domaine des biotechnologies. Il s’agit d’un enjeu fort de positionnement sur un marché émergent à fort potentiel et créateur d’emplois à haute valeur ajoutée sur le territoire. C’est aussi, à moyen terme, un enjeu important pour des patients qui, aujourd’hui, se retrouvent très souvent sans solution thérapeutique alternative. Pour la concrétisation de ce projet, il est nécessaire de réaliser un projet immobilier d’environ 800m² par extension de l’actuel IRMB du CHU de Montpellier dont les capacités sont déjà saturées.

L'Institut de Médecine Régénératrice et de Biothérapies

L’IRMB rassemble des scientifiques et de l’expertise médicale autour de la médecine régénérative et des immunothérapies innovantes. Cet institut associe le CHU de Montpellier, l'INSERM et l'Université de Montpellier (UM).

Il regroupe un centre de recherche, des entreprises en biotechnologie, des scientifiques, des médecins hospitalo-universitaires, des infrastructures nationales et la coordination de trois projets européennes H2020, permettant le développement de la recherche et de l’innovation sur les cellules souches adultes, la reprogrammation iPS* et les nouvelles immunothérapies.